la location courte durée de son investissement immobilier rentable

Vous souhaitez louer votre investissement immobilier mais vous ne savez pas quelle forme de location choisir ? La mise en location de courte durée peut être une solution. Dans les grandes villes notamment, c’est une solution qui peut s’avérer très efficace.

Pas le temps de gérer vous-même votre investissement immobilier à Le Mans, Angers, Rennes, Lille, Bordeaux, le Havre ou Nantes ? Vous pouvez le confier à une agence immobilière de gestion locative.

La mise en location courte durée de votre investissement immobilier : les règles à respecter

De manière générale, la location courte durée est une option choisie par les investisseurs immobiliers pour rentabiliser rapidement leur investissement. C’est aussi la solution choisie par les ménages qui n’habitent pas leur bien, comme les expatriés par exemple. Ces types de location sont aussi appelés locations saisonnière et/ou touristique.

Les lois autour de la location courte durée ne sont pas fixes, mais voici un résumé de ce que l’on peut établir :

A noter : si le propriétaire veut louer sa résidence principale, la location doit être limitée à 120 jours par an.

Avantages et désavantages de la mise en location courte durée

Comme n’importe quel type d’activité financière, la mise en location de son investissement immobilier sur de courte durée présente des avantages mais aussi des inconvénients.

De nombreux avantages

Tout d’abord, la mise en location courte durée est un moyen pratique de complémenter son salaire habituel. En effet, ce type de revenu permet aux personnes ayant investi dans l’immobilier d’augmenter leurs revenus grâce aux retours financiers du bien.

Location courte durée est la sureté des apports financiers

Un autre argument à prendre en compte quand on parle de location courte durée est la sureté des apports financiers. En effet, la mise en location courte durée représente un risque d’impayé bien moins grand que la mise en location sur le long terme : les locataires profitant de la location courte durée habitent le logement pour des périodes plus courtes, donc les événements de la vie causant des impayés (licenciement, maladie, divorce etc…) ont moins de chances de survenir.

De plus, les locataires occupent le logement pour une durée fixe, ils connaissent donc très clairement le prix à payer et, en général, peuvent même payer avant l’emménagement. 

Quelques inconvénients à prendre en compte

Attention ! Il ne faut pas omettre que les apports financiers d’une location courte durée sont moins stables que ceux d’une location à durée indéterminée. La mise en location courte durée est en effet synonyme de période de vacance locative.

Évidemment, la localisation, la saison et l’état du logement vont influencer la durée des périodes de vacance locative. Un investissement immobilier en bon état, dans une zone touristique, pendant l’été, aura très peu de périodes de vacance locative. Mais dans une zone plus reculée, ou si le logement est vétuste, ces périodes pourront creuser un réel trou dans les apports financiers pour le propriétaire.

Ainsi, avant de louer son investissement immobilier en courte durée, il convient de se poser les bonnes questions. Il vaut savoir quel type de revenus on s’attend à recevoir et également être sûr de l’usage que l’on peut faire de son bien. Si la location courte durée peut être un moyen facile et rapide de complémenter son revenu principal, il ne faut pas oublier que ce format ne convient pas à tous les types d’investissement locatif.

Vous cherchez un investissement immobilier ou en avez un à faire louer ? On vous accompagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.