Quelle aventure que de se lancer dans la vie de freelance, pleine de libertés, de dangers, et d’excitation ! On est son propre patron prenant plaisir à évoluer dans son univers et ses projets divers et variés. Mais ce cadre de vie idyllique est aussi accompagné de nombreuses difficultés qui seront autant de défis à réussir pour vous. Vous voulez vous procurer un bien immobilier pour en faire votre nouveau chez-vous, et vous voulez demander un crédit pour ça ? Ce ne sera pas chose aisée, mais avec nos conseils vous êtes sûr.e de faire grimper vos chances !

Une situation tendue

La liberté a un coût, et ce même lorsque l’on veut demander quelque chose à la banque. Étant donné que vous n’êtes pas en CDI dans une boîte, aux yeux de la banque vous êtes dans une situation instable et potentiellement à risque où elle peut plus d’y perdre que d’y gagner. Mais pourquoi ça ? Voyez la banque comme un.e ami.e qui est prêt.e à vous prêter un peu d’argent pour vous aider à vous offrir ce que vous voulez. Mais évidemment, comme il s’agit d’un prêt, il.elle aimerait bien que vous lui remboursiez la somme donnée. C’est la condition indispensable pour qu’il.elle vous prête un peu d’argent.

C’est exactement ce que font les banques, et pour qu’elles vous prêtent de l’argent, il faut qu’elles s’assurent de votre capacité à rembourser, et ceux en examinant un dossier que vous aurez au préalable préparé. Et c’est maintenant à vous de briller pour convaincre la banque qu’elle n’a aucune crainte à avoir avec vous.

Le B-A-BA pour créer son dossier

Comme tout dossier à réaliser, vous allez avoir besoin de vous munir d’un bon nombre de documents de tous types pour appuyer votre demande, et lui donner du crédit. Et évidemment, pour une telle demande, et vu la frilosité de la banque, la première chose à faire est de montrer patte blanche. Il va donc falloir lui montrer…

Évidemment, l’un des points essentiels c’est surtout de ne pas ou avoir peu de points noirs dans votre dossier. Il est bon de rappeler qu’il faut absolument éviter tout découverts récents, et ne pas avoir un taux d’endettement qui excède 35% de vos revenus depuis janvier de cette année.

Faites aussi très attention à la stabilité des revenus : une banque va préférer des revenus moyens mais constants, à des revenus qui sont tantôt très hauts, et tantôt très bas.

Ne pas hésiter à valoriser son dossier

Vous voulez votre crédit ? Alors il va falloir vous battre et vendre votre dossier ! Un peu comme lors d’un entretien d’embauche, vous allez devoir montrer toutes les qualités de votre dossier, et tourner à votre avantage les éventuels points noirs.

Comme dit précédemment, votre secteur et votre activité constituent des points importants pour le banquier. Il faut donc montrer que votre entreprise se porte très bien, que vous gérez correctement ses finances, et qu’elle évolue sur un marché en pleine croissance et qui assure donc une certaine sécurité financière.

Ce qui donnerait encore plus de crédit à votre demande, c’est également d’avancer des frais à hauteur de 10% du montant du projet, afin de montrer que vous êtes prêt à y mettre les moyens pour que ce projet aboutisse. N’hésitez d’ailleurs pas à augmenter cet apport qui peut vous rendre service.

Un petit plus qui peut aussi faire plaisir à votre banquier, c’est que vous lui proposiez de domicilier vos revenus dans sa banque, puisque celle-ci constituera sa plus grosse source de gains.

Prendre un autre chemin

Qui vous dit que vous devez vous cantonner à une seule banque en particulier. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans votre établissement actuel, la loi vous autorisé à partir et pour en trouver un autre qui sera plus à même d’accéder à votre demande. En temps normal, dans les banques dites “classiques”, c’est le logiciel de scoring du banquier qui décidera d’accepter ou non votre demande.

Par contre, il existe un autre type de banque appelée “banque régionale” qui possède un circuit court, et qui peut adapter les prix au niveau local. Ces banques ne laissent pas un logiciel décider de l’avenir de votre demande. C’est bien le conseiller qui donnera son feu vert ou non pour l’obtention de votre crédit.

Vos proches peuvent vous aider

Un peu d’aide n’est pas de refus, d’autant plus lorsqu’il s’agit des proches qui seront sans doute les plus à même à comprendre votre projet et à avoir envie de vous aider.

Vous pouvez tout simplement demander ou emprunter une certaine somme à une personne pour ensuite vous en servir pour appuyer votre dossier. Autre opération, mais assez risquée pour le proche qui vous donne son aval : emprunter au nom de ce proche à la situation stable. À n’en pas douter que vous allez avoir besoin de quelqu’un de confiance dans ce genre d’entreprise.

Plus simple, et sans doute le plus évident : si vous partagez votre vie avec une personne travaillant en CDI, vous pouvez faire votre démarche à deux. Dès que le banquier verra que l’un de vous a une situation stable à ses yeux, il se montrera plus coopératif.

S’allier à d’autres entrepreneurs

Tant qu’à demander de l’aide à d’autres personnes dans votre entreprise, pourquoi ne pas demander de l’aide à ceux qui sont de la même situation que vous ? En vous alliant à des entrepreneurs vous allez pouvoir mettre en place une coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Pour en trouver une, rendez-vous sur le réseau Coopérer Pour Entreprendre ou sur l’annulaire des coopératives du réseau Copéra.


Grâce à la CAE, vous pourrez bénéficier du statut d’entrepreneur salarié en CDI, ainsi que de la protection sociale qui l’accompagne, et en bonus, rencontrer de nouvelles personnes dont la situation professionnelle est similaire à la vôtre.

Faites appel à des professionnels de l’investissement locatif clé en main et du crédit

Ce n’est pas toujours évident de se lancer dans ce genre d’entreprise, surtout quand on n’y connaît pas grand-chose. C’est pour cela que vous pouvez, par exemple, faire appel à un courtier immobilier spécialisé pour les indépendants ou un service sur-mesure comme AcheterNeuf. Grâce à sa connaissance du secteur, il sera à même de vous conseiller et de vous proposer les meilleurs taux, et techniques pour que votre dossier soit reçu et que votre projet aboutisse.

Il a déjà été expliqué qu’aux yeux de la banque, ce qui effraie le plus c’est le statut d’indépendant avec l’ombre de “l’insécurité de l’activité” (ce qui n’est pas toujours le cas). C’est pour cette raison que certaines structures ont vu le jour afin de transformer le statut d’indépendant… en celui de CDI. En effet, les entreprises de portage salarial transforment votre chiffre d’affaires en fiche de paie, qui permet aussi de vous faire profiter de tous les avantages d’un CDI.

Merci à AcheterNeuf, votre expert dans la négociation de votre bien immobilier, pour vous loger ou investir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.