Le DPE dans sa stratégie d’investissement locatif, incontournable accessoire ? Avec les nouveaux enjeux climatiques, l’Homme doit se résoudre à réduire ses émissions carbone, et autres déchets. C’est ainsi que, pour lutter contre le réchauffement climatique, certaines décisions ont été prises. Rappelons le protocole de Kyoto et ses exigences concernant les mesures nécessaires pour améliorer l’efficacité énergétique. Et si les comportements doivent changer, certaines mesures concernant le secteur immobilier sont à prendre en compte. Dans le cadre des objectifs fixés, il est donc essentiel de s’informer sur le diagnostic de performance énergétique. Plus exactement, comprendre les changements et conséquences pour l’investissement immobilier qu’entraîne le DPE.

Le diagnostic de performance énergétique pour un logement  

La directive européenne 2002/91/CE indique clairement les obligations concernant les logements mis en vente depuis 2006. De plus, pour les locations, les obligations remontent à 2007. C’est un document qui concerne plus globalement, tout un dossier intitulé le dossier de diagnostic technique (DDT). Ce dernier permet d’informer et de protéger le propriétaire ou locataire des éventuels risques qui peuvent être encourus.

En sept classes, le diagnostic de performance permet d’évaluer les caractéristiques thermiques d’un bien immobilier. De A à G, ce DPE informe sur la qualité de la performance énergétique, avec, il vaut mieux le savoir, une durée de validité de 10 ans. Lors de chaque vente ou location d’un logement, ce document doit être remis au locataire, tout comme au propriétaire.

Son rôle, c’est de nous informer sur notre consommation d’énergie. Comme le chauffage, la production d’eau chaude, la climatisation ou encore la ventilation. Grâce au DPE, il est possible de mieux maîtriser notre consommation d’énergie primaire, sur l’année.

Les changements pour l’investissement locatif clé en main

Cependant, attention, la nouvelle formule du diagnostic de performance énergétique classe les logements de A à G sur un double seuil. Ainsi, ce sont toutes les caractéristiques techniques du logement qui sont pris en compte. Parmi ces critères, on peut citer : le mode de chauffage, la production d’eau chaude sanitaire. le nombre de fenêtres, les éclairages, les qualités d’isolation du bâti.

Il s’agit ici de lutter contre les passoires thermiques, qui désignent logements qui consomment beaucoup trop d’énergies. Pour un logement ancien, ceci est particulièrement vrai, et engendre des difficultés, pour se réchauffer l’hiver, comme pour se rafraichir l’Été.  

Des dates importantes pour rester dans les clous

Dès le 1er juillet 2021, les locataires et les acheteurs peuvent dorénavant dénoncer un trop grand écart entre les données du classement énergie et la réalité. Classé en F ou G, un logement mis en vente ou en location est soumis à un audit énergétique, en plus du DPE, dès 2022. Par ailleurs, en raison de ce classement, il sera demandé de mentionnées ‘logement à consommation énergétique excessive. »

Enfin, les années suivantes, parmi les principales actions pour réduire la consommation d’énergie dans les foyers, on peut citer :

L’interdiction de louer des logements, dont la consommation dépasse les 450 kW/m2 de classe G, et, dans les années 2028, l’interdiction à la location pour les logements classés F.

Le DPE dans sa stratégie d'investissement immobilier 2021


Qu’est-ce que la période transitoire ?

Ce sont les diagnostics de performance énergétique, valides jusqu’au 31 décembre 2024, réalisés entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017. A savoir que les DPE établis entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021, sont valides jusqu’au 31 décembre 2024.

Intégrer le DPE dans sa stratégie d’investissement immobilier

Avec les nouvelles résolutions pour améliorer la consommation d’énergie de la population, la traque aux passoires thermiques a commencé. D’or et déjà, il est crucial de bien définir son projet d’investissement locatif. Ensuite, selon votre budget, la dimension « travaux » est-elle à envisager dans votre projet immobilier ? Vous devez penser étapes par étapes pour réussir votre projet, et, en cela, l’investissement locatif clé en main est une bonne solution. Le regard d’un expert comme Cédric Berthelon est un atout majeur pour optimiser temps et argent. En effet, rien en vaut l’avis d’un expert, alors contactez-le dès à présent pour un premier rendez-vous gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.