Estimer le coût d’une assurance Propriétaire Non Occupant, pour assurer votre logement, il faut y penser! Ici, nous allons donc tout simplement voir plus en détail en quoi consiste le fait de souscrire à ce type d’assurance. Également comment estimer le coût d’une une assurance propriétaire non occupant, afin de vous faire faire des économies.

L’assurance propriétaire non occupant

Tout d’abord, l’assurance propriétaire non occupant est spécifique. Elle s’adresse au propriétaire qui n’occupe pas son bien, comme son nom l’indique. Il ne loue pas, ou encore, loue à un locataire dont l’assurance ne couvre pas les sinistres. Obligatoire voire recommandé depuis la loi Alur de mars 2014, pour copropriétaires et/ou non-occupants, c’est une assurance qui peut être intéressante. Cependant, c’est un effort de plus à ajouter à votre budget. Enfin, l’assurance propriétaire non occupant ne doit pas être confondue avec l’assurance résidence secondaire.

Les propriétaires ont donc là responsabilité de souscrire à une assurance. Celle-ci va couvrir leur logement, appartement, immeuble, maison, ou encore garage de location. Cette couverture va également permettre de se protéger, en cas de dommages causés par votre bien immobilier à votre locataire.

Il existe également la vacance locative, qui désigne la période à partir duquelle un locataire quitte un logement, et le moment où un autre locataire s’y installe. C’est une période floue, qui dépend en grande partie de l’attractivité de l’appartement. Il s’agit alors d’un véritable manque à gagner pour le propriétaire, car, durant cette période, aucun loyer n’est perçu. Cependant, le propriétaire, durant cette période doit quand même s’acquitter d’un certain nombre de charges et d’impôts locaux, mensualités de remboursement de crédit.

Quelles assurances PNO choisir ?

Il existe un certain nombre d’assurances PNO. D’ailleurs, il vous est possible d’aller directement sur un site de comparateurs, pour découvrir les meilleures offres du marché.

En réalité, il n’est pas obligatoire souscrire à une assurance habitation, mais cela est fortement recommandé. Par ailleurs, la cotisation annuelle d’une couverture propriétaire non occupant n’est pas très élevé. Cela peut aller de 8 euros par mois pour un loft de 50 mètres carrés, à 13 euros pour un appartement de 200 mètres carrées. En réalité, cette assurance, Elle est à considérer comme un plus d’une assurance habitation classique puisque, en règle générale, le logement et peut être déjà couvert soit par le locataire, soit par la propriété. Les risques sont donc souvent atténués.

Pour souscrire à une assurance PNO, mieux prendre en compte les différents critères, qui correspondent aussi généralement au prix de cette dernière. Lorsqu’on évalue le prix de l’assurance bailleur, on compte en moyenne pour 1,5% du loyer.

Principaux conseils avant de souscrire à une assurance PNO

En matière de conseils, on ne saurait trop vous avertir concernant la franchise appliquée aux garanties. Certaines franchises, à moins de 250 euros, peuvent être intéressantes, et préférables à « pas de franchise » du tout. Ensuite, il convient de bien réfléchir (encore, et oui !) à la garantie, et au plafond parfois élevé de celle-ci. Plus le plafond est élevé, plus la prise en charge, parfois lourde, peut être à envisager lorsqu’il s’agit de dégâts financiers. De plus, comme tout autre garantie, il faut rester vigilant. Pour terminer, il existe des garanties indispensables comme la garantie vacance locative, ou encore garantie protection juridique.

Et si on passait à l’action ?

Mon blog sur l’investissement locatif vous a plu ? Vous avez d’autres questions ou avez un projet immobilier clair ? Rejoignez notre communauté pour échanger avec moi en direct ou réservez un rendez-vous dès maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.