Reims, la douzième commune de France, inscrite au patrimoine de l’Unesco, constitue une mémoire-témoin de l’histoire. Celle-ci semble faire partie des villes qui offrent aux investisseurs une bonne opportunité pour accéder à un marché stable. Qui ne connaît pas la cathédrale de Reims ? comme d’autres édifices (palais de Tau, Abbaye Saint-Rémi) celle-ci figure au patrimoine de l’Unesco. Cette cathédrale a vu Clovis se faire baptiser par Saint-Rémi. De nombreux rois carolingiens puis capétiens furent sacrés, jusqu’à Charles X en 1825.

C’est donc un enchantement pour les habitants et/ou touristes de se promener à pied pour découvrir le centre de Reims et ses alentours. Les façades Art déco ou encore les édifices d’inspiration gothique font de Reims une ville d’Art et d’Histoire.

Investissement locatif clé en main à Reims, des prix en baisse

Dynamique, la ville de Reims se situe dans la région Grand Est, dans la Marne à quelques heures de Paris. Touristique, les visiteurs aiment chiner et découvrir la beauté du patrimoine architectural. C’est également une destination prisée pour les couples et les familles, pour des séjours destinations gastronomie et histoire. C’est donc une ville entre modernisme connue pour son champagne, de manière universelle, et qui a réussi le pari d’allier ces deux éléments pour des quartiers de toute beauté. Cette ville possède donc de quoi plaire aux investisseurs immobiliers. Ces derniers qui, par ailleurs, ont vu ces dernières années les prix en baisse, et les dispositifs fiscaux toujours en vigueur.

Parmi les dix villes où il fait bon investir (source explorimmo en mai 2016), Reims en fait partie. Les nombreux atouts culturels et touristiques de « la cité des Rois » en font un lieu où l’investissement locatif clé en main reste peu risqué. A noter également, la hausse de la demande de logements car les étudiants et les touristes apprécient le cadre de vie. Quant aux investisseurs, pour un premier investissement d’une petite surface et/ou logement meublé, c’est parfait. Enfin, à Reims, c’est un comme à Rennes, avec 70% de locataires et 30% de propriétaires.

Reims, un pôle économique dynamique

Cela semble incroyable, mais c’est avant tout l’œuvre d’une stratégie avec « Invest in Reims ». En 2018, un premier bilan voit le jour, après quinze ans de campagnes pour développer l’économie locale. Résultat, 9500 emplois, plus de 200 entreprises installées, et c’est un succès. C’est une stratégie gagnante à plusieurs niveaux, notamment avec le Grand Reims, agglomération d’environ 300 000 habitants. De plus, grâce au TGV, Reims se situe à moins d’une heure de Paris. C’est grâce à cette proximité que certains grands groupes y ont élu domicile. De nombreux commerces, loisirs et activités ont été séduits par la ville. Des secteurs aussi variés que l’immobilier, la santé, l’agroalimentaire (le champagne), l’enseignement et la recherche. Reims a favorisé la venue d’investisseurs et de nouvelles entreprises, ce qui a permis la création de plus de 8000 emplois.

Une ville estudiantine réputée

Voilà une ville qui plaît pour son offre locative, mais aussi pour ses formations d’enseignement supérieur.  De nombreux studios aux loyers abordables permettent aux jeunes d’y accéder. Globalement 30 000 étudiants environ ont choisi Reims pour y vivre. Ces derniers ont accès aux pôles universitaires comme NEOMA Business School, l’université de Reims Champagne-Ardenne ou encore Sciences Po.

Des espaces verts à Reims, un cadre de vie de qualité

Reims a réussi à combiner renouvellement urbain, et espaces verts pour plaire au plus grand nombre, et c’est une réussite. Labellisée « quatre fleurs », la ville abrite des parcs, des jardins dont des jardins « partagés » qui permettent aux habitants de s’initier au jardinage. Au fil du temps, Reims a acquis près de 265 hectares d’espaces verts. Et cela tombe bien, pour les investisseurs éthiques, qui sont aussi à la recherche d’une ville aux multiples qualités.

Les quartiers de Reims où l’investissement locatif se porte bien

Certains quartiers sont plus prisés que d’autres. L’emplacement géographique d’un bien est un élément prioritaire lorsqu’on est investisseur. On l’aura deviné, les quartiers les plus intéressants pour les investisseurs se situent à proximité du centre. Cependant, il ne faut pas occulter l’aspect développement pour enrayer le déclin démographique dans certains quartiers justement. De nombreux projets ont vu le jour pour y remédier dont la réapparition du tramway, la reconstruction de certains lieux, ou encore la construction de programmes immobiliers. Les logements neufs dans des quartiers comme la ZAC Dauphinot, le Vieux-Port ou encore la Croix-Blandin.  A Reims, le prix d’un appartement est de 2383€ (variation de 1594 à 3132 €), et pour une maison en moyenne est de 2603 € (variation de 1737 € à 3419 €).

Quartier Grand Centre

Ce quartier ravive le tissu économique local de Reims, avec la possibilité pour chaque habitant de profiter pour se promener, pour échanger et pour se réapproprier l’espace public. C’est donc un quartier qui possède de réelles et belles opportunités pour des investisseurs.

Le prix en moyenne est de 2 493 € pour un appartement (variation de 1 983 € à 4 867 €), et de 2 637 € pour une maison (de 2 081 € à 5 106 €)

Parmi les rues de ce quartier les plus chères, on trouve la rue de l’université avec un prix en moyenne de 3725 € par mètre carré, La rue carnot avec un prix en moyenne de 3634 € par mètre carré

Les rues les moins chères avec la rue des Augustins avec un prix en moyenne de 2908 € par mètre carré, la rue des Murs avec un prix en moyenne de 3018 € par mètre carré, ou encore la rue des Ponsardin avec un prix en moyenne de 3028 € par mètre carré.

Le centre-ville de Reims

Le centre-ville est l’emplacement « rêvé » pour les investisseurs, de tous les possibles. Les appartements se vendent souvent plus chers que dans les autres quartiers, car le lieu regorge de monuments historiques telle la cathédrale. Grâce à une excellente côte, les biens immobiliers jouissent d’une certaine notoriété.

Place de l’Hôtel de ville

Le secteur Chemin Vert – Europe

Le quartier des bonnes affaires immobilières, avec 1800 € au mètre carré en moyenne. C’est un secteur qui peut également réserver de belles surprises aux investisseurs.

Le prix en moyenne est de 2136 € pour un appartement ( de 1 554 € à 2 782 €)

Le prix en moyenne est de 1909 € pour une maison ( de 1 388 € à 2 486 €)

Parmi les rues de ce quartier les plus chères, on trouve la rue du Général Carré avec un prix en moyenne de 2242 € par mètre carré, L’Allée Rouge Gorge avec un prix en moyenne de 2034 € par mètre carré, ou encore la rue de madrid  avec un prix en moyenne de 2015 € par mètre carré.

Les rues les moins chères avec l’avenue de l’Europe avec un prix en moyenne de 1976 € par mètre carré, la rue de l’adriatique avec un prix en moyenne de 1982 € par mètre carré, ou encore la place Jean Moulin avec un prix en moyenne de 1986 € par mètre carré.

Quartier Clémenceau

Calme et sérénité pour un quartier proche du centre-ville historique, ce qui plaît à certains profils d’habitants. 

Avenue Georges Clémenceau

Pour exemple, avenue Georges Clémenceau, les appartements sont au prix de 2389 € en moyenne le m2, et varient entre 1664  et 3385 € en fonction des adresses. Quant aux maisons, 2733 € en moyenne par mètre carré, et varient entre 1903 € et 3872 € en fonction des spécificités de la maison et des adresses.

D’autres quartiers existent :  

Les châtillons

Population jeune, cosmopolite, dynamique, voici un quartier qui propose un ensemble de logements et pavillons au cadre chaleureux. 

Le prix en moyenne est de 1695 € pour un appartement ( de 1174 € à 1986 €)

Le prix en moyenne est de 2037 € pour une maison ( de 1411 € à 2 387 €)

Parmi les rues de ce quartier les plus chères, on trouve la rue de Louvois avec un prix en moyenne de 2307 € par mètre carré, rue Dumont d’Urville avec un prix en moyenne de 2037 € par mètre carré, ou encore la rue de la BOurdonnais avec un prix en moyenne de 2037 € par mètre carré.

Les rues les moins chères avec l’avenue Georges Hodin avec un prix en moyenne de 2037 € par mètre carré, la rue d’ Entrecasteaux avec un prix en moyenne de 2037 € par mètre carré, ou encore l’avenue Dumont d’Urville avec un prix en moyenne de 2037 € par mètre 

carré.

Le quartier Courlancy

Les Portes de Paris, car proche des principaux axes routiers, le quartier Courlancy rassemble en son sein une population jeune et active, entourée d’un environnement vert. S’adresse aux investisseurs chevronnés.

Le prix en moyenne est de 2545 € pour un appartement ( de 1 753 € à 4 425 €)

Le prix en moyenne est de 2766 € pour une maison ( de 1 836 € à 4 602 €)

Parmi les rues les plus chères, on trouve le boulevard avec un prix en moyenne de 2970 € par mètre carré, rue Passe Demoiselle avec un prix en moyenne de 2930 € par mètre carré, ou encore la rue de Léo Lagrange avec un prix en moyenne de 2929 € par mètre carré.

Les rues les moins chères avec l’avenue d’Epernay avec un prix en moyenne de 2282 € par mètre carré, le boulevard du Président Wilson avec un prix en moyenne de 2353 € par mètre carré, ou encore l’avenue Paul Marchandeau avec un prix en moyenne de 2433 € par mètre carré.

 Les quartiers tels que Jamin (2515 €, Laon Sud), Cérès ( 2998€), (Laon sud 2438), Neufchâtel (2193 €), Et Pays de France (1656 €).

En cas de recherche d’investissement locatif clé en main plus poussée, Cédric Berthelon sera ravi de répondre à vos questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *