Compter les pièces principales d’un logement…Avant un investissement locatif, cette information est de première importance. En effet, bien connaître les enjeux liés à l’achat d’un bien immobilier reste l’un des plus sûrs moyens pour prévenir les erreurs. Bien entendu, l’investissement locatif clé-en-main reste d’actualité, et vous facilite, en temps normal, grandement le travail. Cependant, le propre de l’accompagnement Cédric Berthelon, c’est de vous apprendre à devenir autonome.

Pièces principales d’un bien immobilier locatif

Dans un premier temps, il est intéressant de définir ce que sont des pièces principales pour le bail de location. L’enjeu pour un propriétaire, c’est de bien comprendre les « indispensables » lorsqu’on désire louer un logement. Plus précisément, s’intéresser à la location, et au nombre de pièces principales dans un logement, fait partie des tâches obligatoires.

Intéressons-nous d’abord au bail de location.

Dans l’ordre, vous devez d’abord remplir le bail de location en ligne et de manière simple, en imprimant un modèle. Le bail de location doit respecter un cadre légal, mais aussi les annexes, qui comporte généralement un état des lieux, la notice d’information, et l’acte de caution solidaire. C’est dans ce bail de location, que vous allez devoir indiquer le nombre de pièces principales mis à disposition pour le locataire. Alors, on va se rapporter à la définition du code de la construction et de l’habitation, afin de lire noir sur blanc la définition qui s’y rapporte.

Comment compter les pièces principales d’un logement ?

On retrouve comme pièce principale le salon, la salle à manger, les chambres, un bureau, etc. De même, les pièces « dites » de service, comme la cuisine, les salles d’eau, ou encore la buanderie ne sont pas comptés comme des pièces principales. Attention, il n’y a pas de règles concernant la taille des pièces comme un séjour, même supérieur 25 mètres carrés.

Calculer le nombre de pièces de votre investissement immobilier

Ce qui va falloir bien comprendre, c’est que, pour plus de clarté, et de transparence, il est impératif de bien compter le nombre de pièces de votre bien immobilier.

Premier élément d’importance : Les petites pièces, inférieures à 9 m2, comme les grandes pièces, supérieures à 30 m2, font l’objet de modalités particulières.

Par ailleurs, dans le calcul du nombre de pièces de votre bien immobilier, les petites pièces peuvent être comptabilisées de manière légale. Une exception cependant, si cela concerne la pièce principale ou si la hauteur du plafond est inférieure à 1,80 mètre.

Pour les grandes pièces, il s’agit de prendre en compte les vastes surfaces entre 30 et 40 m2. Car celles-ci peuvent, dans certains cas, être comptabilisées comme « double séjour ».

Les pièces à caractère particulier

 A noter que les très grandes pièces, supérieures à 80 m2 sont de vrais atouts lors de la mise en vente de votre investissement immobilier. Il suffit, pour rester transparent, de bien le spécifier lors de l’annonce à publier.

De plus, lorsque votre bien possède des pièces sans fenêtres ou ouvertures extérieures, cela doit-être bien précisées.

Et si on passait à l’action ?

Mon blog sur l’investissement locatif clé en main vous a plu ? Vous avez d’autres questions ou avez un projet immobilier clair ? Rejoignez notre communauté pour échanger avec moi en direct ou réservez un rendez-vous dès maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.