Pour assurer son mobilier, dans un premier temps, il faut choisir votre assureur. Vous ne savez pas à qui vous adressez ? Demandez-nous conseil. Le capital immobilier est la somme maximale que l’assureur vous rembourse en cas de dommages ou sinistres plus ou moins graves.

Evaluer votre patrimoine mobilier

Premier conseil : prenez un temps de pause, même 1h à 2h pour faire le point sur comment assurer votre mobilier. Tout d’abord, nous vous conseillons de souscrire au bon montant pour un remboursement de votre assureur, et rentrez dans vos frais. Si vous minorez vos frais, pour des meubles qui valent 10 000€ lors d’un dégât des eaux, par exemple, il ne vous sera remboursé que 5000€. C’est sur cela que va se décider du montant de l’indemnisation, selon ce que vous avez déclaré. Enfin, s’il s’avère que vous avez signalé un capital supérieur à la réalité, ce dernier peut décider d’annuler le contrat.

En réalité, s’il y a une règle à retenir, c’est que plus votre capital mobilier est élevé, plus votre assurance habitation vous coûtera chère.

Comment évaluer votre capital mobilier ?

Voici quelques démarches à suivre :

  1. Ici il s’agit d’agir avec minutie. Pièce après pièce, vous allez devoir faire l’inventaire de chaque objet. Cela comprend vos meubles, vos appareils électroménagers, informatiques, vos vêtements, etc.
  2. Regrouper l’ensemble de vos factures, les scanner et numériser consiste à un travail fastidieux mais nécessaire. Puis, sur un ordinateur portable, Mac ou PC, il va falloir les ranger dans un dossier. Les sauvegarder sur une clé USB ou disque dur externe permettra, enfin, de les retrouver toujours au même endroit et de manière sécurisée. On y pense trop peu souvent, mais effectuer ce travail en amont permet, en cas de sinistre, d’aller beaucoup plus vite.

Comment calculer la réelle valeur de vos meubles ?

Lorsqu’on achète des biens mobiliers, avec le temps, ces derniers perdent en valeur. Appelé taux de vétusté, vous devez prendre en compte cette dévaluation lorsque vous déclarez la valeur de vos biens mobiliers.

Avec l’âge, tout comme nous, vos meubles vieillissent et votre assureur en tient compte lors du choix de votre formule. C’est à vous de réévaluer vos achats, en le minorant tous les 2 à 3 ans.

Vous n’êtes pas seul(e) : si vous avez une question ou un besoin d’informations, concernant l’investissement locatif clé en main, Cédric Berthelon est là pour vous !

Et si on passait à l’action ?

Mon blog sur l’investissement locatif clé en main vous a plu ? Vous avez d’autres questions ou avez un projet immobilier clair ? Rejoignez notre communauté pour échanger avec moi en direct ou réservez un rendez-vous dès maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.